Privilèges

il existe certains métiers où l’ on a le droit à certains privilèges…

Exemple : quand on est prof (que cela soit des écoles ou collèges ou lycées ou …) on a le droit à toutes les vacances scolaires (et cela représente un sacré nombre de jours par an) de congé payés… je vous dit pas les vacances de dingues … avec les gosses et tout…

Quand on bosse chez EDF, on ne paye pas sa facture d’ électricité (ce qui , je dois préciser donne un sacré « crédit » sur les dépenses d’ un foyer)… Je vous dit pas le chauffage à 28 degrés et les lumières genres Versailles …

Quand on bosse dans une boite « style Air-France » on ne paye que 10 % du prix du billet d’ avion (ce qui fait l’ aller-retour pour New-York à 100 euros.. à peu près..)Je vous dit pas les p….. de voyages …

Bref, vous voyez où je veux en venir…

J’ ai un ami qui est conducteur de train.

A la SNCF. (bah oui c’ est pas à Air France qu’ il conduit des trains…)

Lui aussi bénéficie de certains privilèges…

Lorsque sa femme lui dit :  » Mon chéri c’ est super ! Tu as le droit à des billets gratuits pour aller où on veut ? « 

Lui répond :  » Oui ma chérie ! Si tu veux on peux aller à Laon…!  Et allez ! Soyons fous … Poussons jusqu’ à Saint-Quentin…. »


Y’a des privilèges qui sont mieux que d’autres ! Non ?

2 Commentaires

  1. VIVAT

    ..Actuellement, le cheval de bataille du gouvernement est de réduir les fonctionnaires notemment ceux qui sont dans l’éducation nationale.Dans de nombreux postes administratifs comme les ministères ou les conservatoires…le personnel est contractuel parfois sous payés. Les services sont désorganisés. En accepetant la nouvelle réforme dans les universités qui consiste à prolonger les études des étudiants pour obtenir un pourcentage moins important de chômeurs; nous autorisons de banir l’éducation pour tous que la révolution française nous a  procurée et s’est réalisée sous Jules Ferry.

    Selon la réforme des IUFM proposée par Madame Pécresse, pour devenir professeur des écoles c’est à dire institutrice, il faut avoir un Master 2 au lieu d’une licence pour rentrer en première année d’IUFM. Dans l’avenir, seules les enfants sortant des grandes écoles et très doués dans les universités pourront se permettre de gravir les échelons de la société. Etant mère de famille , je ne peux pas cautionner ce programme. Je veux la chance pour tous les enfants qui vivent sur le territoir français.

    Actuellement, on rassemble les enfants perturbateurs dans un même établissement sans se soucier de pallier à leur écheque scolaire. En majorité ils sont étrangers. Le système éducatif veut bien mettre en place un soutient scolaire mais en Français car pour eux, le bain linguistique est ce qu’il ya de mieux. Si ces cours supplémentaires ne donnent pas de résultat, ils ne proposent rien d’autres alors qu’il existe des enseignants de français Langue Etrangère qui sont mal payés ou pas du tout qui pourraient prendre ces cours en charge en tenant compte de leur culture et  de leur traditions pour leur expliquer la différence entre le code de leur langue maternelle et celui du Français.

    Dans certaines écoles primaires, les instituteurs rencontrent de gros problèmes d’ordre linguistique mais aussi culturel avec les parents et les enfants migrants.

    Le département des petites langues comme le peul, le tibétain, le népalais…risquent de disparâitre. Pour ces pays c’est une menace pour leur économie , pour leur survie dans ce monde de mondialisation.

    La révolution française a abolit les privillèges et pourtant ils sont toujours ausi présents à tous niveau. Ils ont pris une autre forme. Ne laissons pas nos privillèges en tant que citoyens français disparaître.

     

     

     

     

    Réponse
  2. dominique charoy

    Mon Isa je suis fière de t’avoir eu comme élève!

    Réponse

Poster le commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Share This