Un peu de moi

Alors, tout bon blog (d’après ce que j’ai vu et lu) se doit de contenir une description de l’auteur. Donc je fais cet article descriptif de : MOI !

Et pour ce post j’ai choisi la couleur : orange, un peu fadasse…

Allons-y ! Je suis mariée.

Je suis une femme… je crois

J’ai réussi à mettre au monde 3 enfants !

Je dis : réussi car mettre au monde un enfant, c’est une aventure qui n’est pas aussi simple que cela paraît…

J’en veux pour preuve les « tarées de l’actualité » !

Il y a celles qui font des dénis de grossesse, qui arrivent à l’hosto un matin, en déclarant : j’ai une gastro !

Et l’interne de garde qui lui répond : drôle de gastro, c’est une fille de 3kilos 200 et elle mesure 48 cm !!!

Il y a celles qui ne disent rien à personne et qui congèlent leur fœtus :dingue: .

Il y a celles qui vont les allaiter pendant 5 ans (oui, moi aussi je regarde Desperate housewives).

Bref, je ne vais pas non plus énumérer toutes les folles dingues….

Et il y a celles qui sont comme moi ! Parfaites ! (oui, j’aime me faire des compliments, qui sont tellement vrais !)

J’ai eu 3 enfants, un garçon : Marc, une fille : Maëva et encore un garçon : Téo.

Quoi dire de mes enfants ? Ils sont parfaits ! Normal, avec une mère comme moi…

EXPLICATION : Sur ce blog vous pouvez lire des mots que je qualifieraient de « chelou », en effet, c’est un langage qui m’est propre.

Il y a le célèbre : « da krracht euh frrucht  » qui s’avère être les paroles exactes de la non moins célèbre cantate : « Carmina Burana » de Carl Orff. 1935-1936.

Son nom complet, en latin, est Carmina Burana: Cantiones profanae cantoribus et choris cantandae comitantibus instrumentis atque imaginibus magicis, ou « Chansons Beuern  » : Chansons profanes pour chanteurs et chœurs devant être chantées avec instruments et images magiques ».

Mais tout çà on s’en fout….

 

Il y a ensuite : le feuchneuk qui signifie…. comment dire ?

Tout !

Oui c’est cela oui ! Tout !

Je m’explique, lorsque je raconte une histoire (oui ! je connais des histoires passionnantes !) ou lorsque je parle tout simplement (oui ! il m’arrive de parler tout simplement, et c’est tout aussi passionnant !)

Bref, lorsque mon cerveau est occupé à chercher le mot juste, celui qui est sur le bout de ma langue mais qui ne vient pas…

Ce mot super énervant qui n’est pas loin, mais plus on y pense, plus il s’éloigne et nous prend la tête.

Et bien pour ce mot je dis : feuchneuk !

Et voilà !

je peux terminer ma narration sans m’arracher les cheveux (colorés, je vous le rappelle, suivez un peu !!)

Plus besoin de se faire ch… à connaitre des mots compliqués, le feuchneuk suffit …

Share This