Mon boss…quel poète (pouet)

mon boss décrit les femmes avec une telle poésie que je me précipite ici pour vous la narroyer (la poèsie!)

Je vais m’efforcer de ne rien oublier et de retranscrire ici l’idée majeure !

Il dit : « …les femmes picardes (oui, je vis en Picardie ! Et alors ?) sont toutes de vraies sirènes… »

Il ajoute : « … je suis sincère ! Des vraies sirènes ! Elles sont mi-femme /  mi-thon… »


:tusors:  y’a du Baudelaire là dedans …


8 Commentaires

  1. formika

    ARGH!!!!!trouve lui une bonne tite comparaison du mm genre
    j’ai quitté la picardie qqs lustres en arriere,pas vraiment de regrets!!!

    Réponse
  2. Framboize

    @ Formika : tu connais le proverbe : la bave du crapaud n’atteins pas la blanche colombe… en plus je suis une parisienne exilée en Picardie, donc je ne me sentais pas visée. Je sais que je suis une Bombasse … :mrgreen:

    @ La Mère Joie : Oui, il a fait l’école du rire, mais il a raté l’examen d’entrée… 😀

    Réponse
  3. formika

    Et alors tu trouves ça comment? Bon j’admets j’habitais ds le pire coin…..

    Réponse
  4. val

    Un vrai bout-en-train cet homme! Et d’une délicatesse…

    Réponse
  5. Angie

    Je la connaissais aussi celle-là, ça marche avec toutes les femmes, pas seulement les Picardes.

    Réponse
  6. Framboize

    @ Formika : Humide….. 😉

    @ Val : Bienvenue chez moi ! Tu sais : délicatesse est un mot féminin ! Donc… :mrgreen:

    @ Angie : Faut qu’on trouve une réplique qui tue ! 👿 je cherche mais …. mon neurone est épuisé !

    Réponse
  7. Mabb

    Pffff… il est en retard niveau blague « poétique » ton boss lol, elle est digne d’un collégien !!

    Réponse

Poster le commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Share This