Je ne suis pas faite pour le sport… ou l’inverse

Il y a quelque temps, on est allé faire une ballade en vélo avec chéri.
Un truc vraiment sympa, le long du Canal de l’Ourcq.
Du côté de l’Aisne, pas du côté de Paris. Une ballade très sympa.
Il faisait beau, la température était plutôt chaude, bref le top !

IMG_4475

Au départ de jolis petits canards se reposaient sur les berges du canal, c’était vraiment adorable…
Nous voilà parti pour pédaler, sans vraiment savoir combien de kilomètres on allait parcourir…
On est des fous nous …
On part, sans savoir jusqu’où…

IMG_4482

A un moment, mon chéri me propose d’aller jusqu’à l’endroit où lui court lorsqu’il fait ses 20 kilomètres en courses en running. Pourquoi pas…
Il me précise qu’il faut donc aller jusqu’à 10 km à l’aller puis revenir…
Pas de problème je me sens en jambe. ((Mode sportive enclenché)

Erreur grave !

Les jambes ok ! Mais j’ai omis un détail très important !
Le cul ! (le cul c’est mal)
Oui quand je pédale ça me fait mal au cul au bout d’un moment…très mal !
Ce qui fait qu’arrivée au 10ème kilomètre, je commençais à avoir le cul en compote…
Mais ce n’est pas tout.
Je réalise qu’il me reste 10 bornes à faire dans l’autre sens pour être enfin assise dans la voiture, dans un fauteuil confortable…

Mais je ne baisse pas les bras. Je m’accroche à mon guidon …

Mais il arrive ce qui doit arriver.
L’envie de pipi…
Je tente un arrêt classieux mais je me vautre telle une grosse merde.
Je me fait mal …
alors mon humeur joviale est un tantinet mise à l’épreuve…
Mon chéri me demande si ça va, mais dans ces cas là (fatiguée, en souffrance et ridiculisée) je ne vais pas bien et je suis méga de mauvaise humeur… Je n’y peux rien, faut que j’apprenne à me contrôler, mais quand ça va pas, faut que je gueule… et le pauvre, c’est lui qui prend à chaque fois… (excuse moi encore mon coeur)

IMG_4476

Une fois mon pipi accompli, je décide de marcher un peu en poussant mon vélo, histoire de me reposer, de reprendre des forces.
Mais c’était sans compter sur le sort qui s’acharne sur moi quand je tente un peu de sport…
En marchant à côté de mon vélo, les pédales n’arrêtent pas de venir se fracasser contre mon mollet ou mon tibia…et ça à tendance à m’énerver et me faire mal…

Du coup avec ma patience légendaire, je me met à gueuler sur tout ce qui existe…
Mon chéri tente de me calmer en me disant qu’on fait une sortie sympa, qu’il fait beau, le soleil est avec nous, et que mes amis les petits canard m’encouragent…
Rien n’y fait !
Je lui répond que je me fous du soleil, que je déteste les canards, qu’ils ne sont pas mes amis…
bref une fille vraiment pas sympa. Une connasse

En conclusion, j’ai fini le circuit en maudissant Raymond Poulidor et l’inventeur du vélo.
J’ai eu mal au cul pendant 4 jours…

mal-au-cul

Alors, on change de sport, on pense que le running serait bien pour moi…

Running
Mon chéri me prépare des sessions d’entrainement.
Cardio, gps, basket, bouteille d’eau, vapo pour l’asthme, mouchoirs et hop c’est parti.
On se lance dans l’aventure de la course.
Montre-cardio-gps
En plus des copines du Sud me chauffe pour faire une course de 5 km sur Nïmes, fin avril, pour une bonne cause : la lutte contre les cancers féminins.
Alors, bon, je me sors les doigts comme on dit et hop je cours.

J’avais déjà tenté le running il y’a deux ou trois ans…
J’en avais chier ma race C’était difficile parce qu’une épine calcanéenne c’était mis en tête de pousser dans mon talon droit. si tu veux en savoir plus sur cette chose c’est .
J’avais un tantinet souffert.
Obligée d’attendre qu’elle ai fini sa croissance pour reprendre la course.

Une fois cette chose poussée, je retente la course et je constate au bout de quelques pas qu’une nouvelle douleur se fait ressentir sur le tibia.
J’ai toujours un pet de travers ou quoi ?
Mais que dis-je ?
La douleur se fait ressentir sur les deux tibias !

Mon chéri me demande ce que j’ai encore… Je lui explique que c’est comme si, quand je cours, j’avais la peau collée sur le tibia et qu’elle tentait de se décoller. Bref, un truc douloureux.
Mon chéri se marre en me disant que j’ai toujours des douleurs chelous et des descriptions totalement dingues.
Je vais voir mon medecin préféré pour lui expliquer mes galères de jambes de merde et il m’annonce que oui, c’est une inflammation qui s’appelle Périostite (tu peux aller pour en savoir plus).

 

PERIOSTITE1

Donc on me prescrit des séances de Kiné, afin de calmer l’inflammation et on me dit de ne pas courir pendant 3 semaines…au moins… Je suis dégoutée mais je pense que pour ma première course pleines de bonnes intentions je pourrai la tenter.
Du moins j’espère.
Je commence à croire qu’on m’a jeté un sort !
Dès que je veux refaire de la course…
hop ! une couille !

Attends c’est pas fini !

Ce weekend, on est allé accompagné nos amis Nîmois qui faisaient le marathon de Paris.

marathon
A un moment, alors qu’on s’était donné RV au KM 30 afin de les voir passer, de les soutenir, les encourager, et les applaudir on réalise qu’on a perdu le plan avec le parcours du marathon.
Je savais qu’on devais les rejoindre vers Passy mais je voulais être certaine de ne pas me planter.

Comme on descendait le Trocadéro pour nous rendre à ce point de RV, j’aperçoit le ravitaillement des 30km sur ma gauche, et nous nous devons aller sur la droite.
J’ai peur de rater le passage de nos amis, les coureurs sont quand même plus de 40 000… donc faut pas les louper !
Je décide donc d’aller demander aux « bénévoles » du marathon s’ils auraient un plan à nous donner.
Et afin d’aller vite, je me mets à courir… 3 mètres…
Et là, tout bascule.
C’est le drame.
Je me tord la cheville sur un putain de petit rebord de trottoir.
Je m’étale de tout mon long sur le sol et je gueule un truc du genre : la putain de sa race… histoire d’exprimer la douleur que je ressent dans la cheville.
En plus d’avoir mal, je suis ri-di-cule…

739820

Conclusion : Entorse
Je dois porter une chevillère stabilisante pendant 20 jours, je dois mettre de la glace sur ma cheville, jene dois pas archer,je dois mettre les pieds en l’air… en plus des séances de kiné pour ma périostite, j’aurai des séances , après « guérison » pour ma cheville…

pied

En conclusion ultime : je me demande si on ne m’a pas jeter un sort…
Dès que je cours, j’ai une merde… y’a de quoi se poser des questions…

Tu connais quelqu’un qui conjure les mauvais sorts toi ?

28 Commentaires

  1. Bruno

    Je connais M. Sissoko qui vient tout juste de Bamako. Il est marabout, une chance pour toi, non ? Mais il faut que tu te dépêches de le rencontrer pour te démarabouter car il repart samedi au Mali en fin d’après midi : le dimanche à Bamako, c’est le jour de mariage.
    Ok ————-> c’est par là la sortie ?

    Réponse
    • Framboize

      J’aime pas le dimanche ! 😈

      Réponse
  2. lalydo

    J’ai un remède. Arrête le sport! 😉

    Réponse
    • Framboize

      🙁 pas lol

      Réponse
  3. Pierre

    Bon, je pourrais loler, mais le cœur n’y est pas… Tout ce que tu décris est, malheureusement, vrai et bien emmené mais je me dis que tout cela n’est que pure coïncidence. De plus, tu ne devrais pas t’étonner que le sport soit juste le révélateur d’une petite forme ;)… Quand tu ne fais aucun sport, et que tu te mets à en faire de manière « subite » (et parfois intensive) c’est souvent un révélateur ou un déclencheur de petits bobos…
    Après, le tout est d’apprendre à gérer la récupération et les gènes/douleurs engendrées par l’activité physique ;)… Il y a un dicton américain que je trouve assez vrai (surtout pour le running) « No pain, no gain ». C’est assez révélateur d’un état d’esprit :).
    Et puis je te rassure, il faut faire du vélo pour pouvoir en tomber (et on a rarement la classe quand ça arrive 😉 ). Tout le monde ne fait pas de vélo et moi-même quand je reprends j’ai mal au cul ;)… Statistiquement il y a 6000 entorses par jours en France… De très nombreuses arrivent à des personnes qui sont en train de marcher et qui trébuchent… Qu’est-ce qu’elles doivent faire, arrêter de marcher 🙂 ?
    Quand nous courions ensemble, avant le drame, je t’avais fait remarquer les immenses progrès que tu avais fait (cardio, foulée, économie de course, etc.) tu l’as déjà oublié 🙂 ?
    Courage mon cœur, une fois toutes ces épreuves surmontées tu verras que toi aussi tu peux trouver beaucoup de plaisir à pratiquer 🙂 !!

    Réponse
    • Framboize

      Je t’aime

      Réponse
      • Pierre

        Je t’aime mon cœur <3.
        Et j'aime ta persévérance et ta ténacité 🙂 !! Courage !! Je suis SÛR que tu vas y arriver ! Et en plus, je suis sûr que tu vas y trouver un réel plaisir 🙂 ! La seule chose que tu regretteras c'est de ne pas t'y être pris plus tôt ;)...

        Réponse
        • Framboize

          ♥♥♥♥♥

          Réponse
  4. Marie pistroigoutte

    Ma pauvre… T’acharne pas, laisse tomber le sport c’est vilain.

    Réponse
    • Framboize

      Mais non je lâcherai pas !
      J’y arriverai (la putain de sa race !)

      Réponse
  5. Fleur

    je me suis reconnue dans ce billet très réaliste
    la culpabilité de s’en prendre à tout ce qui bouge même à ceux qui encouragent grrrrr pas bien, mais ça exprime bien la souffrance :ben:

    Réponse
    • Framboize

      Ouais, c’est nul de gueuler sur les autres qui n’y sont pour rien, mais c’est comme un réflexe…
      Y’a encore du boulot hein …!? 😉

      Réponse
  6. Chez Pat'

    je crois qu’il est temps pour toit de tout arreter 🙂

    Réponse
    • Framboize

      Ps d’accord !
      Je refuse !

      Réponse
  7. maman@home

    Oh meeeerde ! Quelle chiotte ça ! Question 1 : tu pouvais pas dire plus simplement à ta copine Nîmoise que la course tu la sens pas? Question 2 : pourquoi on a mal au cul comme ça avec le vélo et les hommes non ?
    Des bises et bon rétablissement et veux tu bien arrêter de crier sur ton homme qui a l’air si gentil et patient (quelle chance tu as, le mien me jetterait au bout de 2 mn)

    Réponse
    • Framboize

      Je suis une méchante fille en fait , faut que j’arrête de gueuler !
      Mais c’est sanguin ! Je gueule et après, je m’en veux mais ça me défoule…
      Les mecs aussi ont mal au cul… mais moins que nous je crois
      Pour la course de Nïmes, c’est sur, je ne pourrai pas la faire et c’est bien chiant !
      Mais c’est vraiment chiant d’avoir un corps qui ne correspond pas à mes envies (entre le surpoids et les pets de travers… c’est dur de garder le moral en ce moment) 😡

      Réponse
  8. miss ambre

    Ahahah comme je te comprends, je suis pareil je me fais toujours mal quand je fais du sport. La dernière fois c’était du canyoning… je suis revenu en vrac, lèvres gonflées, oeil explosé, cheville éclaté, et en prime je me suis perdu seule avec mon homme dans la forêt. Bref le gros bad 🙂 qu’est ce qu’il faut pas faire par amour ? !

    Réponse
    • Framboize

      C’est vrai que s’il n’y avait pas l’amour que j’ai pour mon chéri, je lâcherai… tellement plus simple.
      mais on veut toujours agir pour faire plaisir, être un peu admirée (malgré l’age, le poids, la baisse de moral…)
      Allez on se remotive et go go go dès que ça ira mieux,je rechausse les pompes et j’explose le record (de gamelles )

      Réponse
  9. Chris

    Faut que je m’y remette mais du coup…j’ai peur !

    Réponse
    • Framboize

      il faut y aller doucement et progressivement 😉

      Réponse
  10. AnneLaureT

    Aaaahhh, le sport, m’en parle pas…
    Le cul et le vélo, je l’ai vécu moi aussi, j’ai bien cru que mon postérieur ne s’en remettrait jamais…
    Quant à la course de 5 bornes contre les cancers féminins, ici, c’est prévu à la mi-juin… J’en douille d’avance…!!!

    Par contre, à part t’envoyer des caisses de mes meilleures bonnes ondes, je ne peux pas grand chose de plus pour toi, ma Fr@mboize…! 😉
    Des bisouilles !

    *

    Réponse
    • Framboize

      Merci pour ta solidarité c’est déjà beaucoup ! 😉

      Réponse
  11. Marie

    lol Je sais que c’est mal de se moquer du malheur des autres, mais là, j’avoue, j’ai bien ri ! lol Allez, courage, peut-être tenter le yoga, c’est plus doux ? lol

    Réponse
    • Framboize

      Mais tu te moques vraiment en plus ! 😈
      saletée !!!
      Mais bienvenue chez moi 😉

      Réponse
  12. fab

    comme tu es de ma famille (tiens, ça me rappelle une chanson ça :mp3: )….
    donc, tu es ma cousine, je vais prendre ta défense….. :inquiet: avec cet article, tu fais preuve d’une formidable résilience (pour ceux qui ne connaissent pas ce mot, cela veut dire en gros : renaitre de sa souffrance 😐 !)….

    donc, à l’instar de Pierre, qui t’aime et donc qui n’est pas très objectif :gnark: …. je dirais que tu sortiras encore plus combattive de toutes ses épreuves …. 8)

    bon….tout cela m’a épuisé…. je te laisse , j’ai sport :fume:

    Réponse
    • Framboize

      Merci ma kouz’ de ton soutien, de croire en moi et de m’avoir appris un mot: résilience !!! ♥

      Réponse
      • fab

        j’aime quand je t’apprends quelque chose :gnark:

        Réponse
  13. Odile Aumont

    Croyante mais pas pratiquante et si oui Avec Modération 🙄

    Réponse

Poster le commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Share This