Le baiser de Time square… Une photo qui fait des histoires dans l’Histoire…

Le baiser légendaire sur Times square, en Août 1945
Vous connaissez sûrement cette photo d’Albert Eisenstaedt, intitulée : le baiser .

C’est la fin de la seconde guerre mondiale…
Le président Harry Truman l’annonce au pays à 19H03.

Le marin embrasse l’infirmière. Ils ne se connaissaient pas.

Le photo-journaliste, Alfred Eisenstadt, était là à Times Square, ce 14 août 1945 et a immortalisé la scène !

Sa photo a fait le tour du monde ! Elle a fait une page dans le magazine Life.

 
Le baiser légendaire sur Times square, en Août 1945

Le baiser légendaire sur Times square, en Août 1945

Il y a bien des polémiques sur cette image….
Dans les deux livres qu’il a écrits et où il parle de cette photographie, Eisenstaedt donne une origine légèrement différente…
dans le premier il écrit :
…À Times Square, lors du V-J Day, j’ai vu un marin qui parcourait la rue et serrait contre lui toutes les filles qu’il croisait.
Qu’elle soit grand-mère, forte, mince ou vieille ne faisait aucune différence.
Je courais devant lui avec mon Leica, essayant de prendre des photos par-dessus mon épaule, mais aucune de ces prises ne me satisfaisaient.
Puis soudain, en un éclair, j’ai vu qu’il saisissait quelque chose de blanc. Je me suis retourné et j’ai pris une photo au moment où le marin embrassait l’infirmière.
Si elle avait porté une robe de couleur sombre ou si le marin avait porté des vêtements de couleur claire, jamais je n’aurais pris cette photo…
 
Dans le second il écrit :
…Je marchais au milieu de la foule, à la recherche de photos à prendre. J’ai repéré un marin qui venait dans ma direction. Il prenait toutes les filles qu’il croisait et les embrassait – aussi bien les jeunes femmes que les vieilles dames. J’ai ensuite remarqué cette infirmière, se tenant au milieu de la foule. Je me suis concentré sur elle, et comme je l’espérais, le marin s’est approché d’elle, l’a penchée en arrière et l’a embrassée. Si cette femme n’avait pas été infirmière, si elle avait porté des vêtements sombres, je n’aurais pas pris la photo. Le contraste entre la robe blanche de l’infirmière et l’uniforme noir du marin donne à la photo toute son émotion…
 
Mytho ? Alzheimer ? :dingue:
 
Mais ce n’est pas tout :
Dans le numéro du mois d’août 1980, le magazine Life a demandé à ce que le marin et l’infirmière se fassent connaître.
Dans le numéro d’octobre de la même année, ils révèleront que 11 hommes et 3 femmes se sont présentés comme étant une des deux personnes de la photographie…
 

Edith Shain
À la fin des années 1970, une certaine Edith Shain écrivit à Eisenstaedt en disant qu’elle était l’infirmière sur sa fameuse photographie.
Shain travaillait dans un hôpital de New York lorsqu’elle entendit, avec une amie, l’annonce de la fin de la guerre à la radio. Elles se rendirent alors à Times Square pour participer à la fête et, à peine sortie du métro, un marin l’a prise et l’a embrassée. Elle s’est dit qu’elle ferait aussi bien de se laisser faire puisque ce marin s’était battu pour elle pendant la guerre.

 
Carl S. Muscarello
Il dit qu’il était à Times Square le 14 août 1945, et qu’après avoir bu quelques bières, il s’était mis à embrasser des femmes. Edith Shain, qui est communément acceptée comme étant l’infirmière, a tout d’abord dit qu’elle pensait que Muscarello était le marin. Mais en 2005, elle déclare au New York Times :
« Je ne peux pas dire que ce n’est pas lui, je ne peux pas dire que c’est lui. Je n’ai aucun moyen de le savoir. ».
 
George Mendonça
Mendonça, en permission de l’USS Sullivans (DD-537), était allé voir un film avec une fille, sa future femme Rita, au Radio City Music Hall, lorsque les portes se sont ouvertes et que des gens criaient que la guerre était finie.
George et Rita ont alors pris part à la fête et, les bars étant bondés, se sont promené dans la rue.
C’est à ce moment que George a vu une infirmière, l’a prise dans ses bras, et l’a embrassée ; « j’avais bu quelques verres et je pensais qu’elle était une engagée dans l’armée – elle était infirmière », a-t-il déclaré.
Dans une des quatre photographies prises par Eisenstaedt, Mendonça dit que l’on voit Rita en arrière-plan, derrière le couple qui s’embrasse.
En 1987, George Mendonça porte plainte contre Time Inc. au tribunal d’État de Rhode Island, alléguant que les magazines Time et Life avaient tous les deux violé sa vie privée en utilisant les photos sans son autorisation.
Time Inc. porte alors l’affaire devant la cour fédérale, qui prononce un non-lieu. Lorsque Mendonça a dû prouver qu’il était bel et bien le marin de la photographie, il a abandonné ses poursuites.
 
Gleen Mac Duffie
Le 14 août 1945, Glenn McDuffie était dans le métro pour Brooklyn pour rendre visite à sa petite amie, Ardith Bloomfield.
Il est descendu à Time Square où les gens faisaient la fête. Excité à l’idée que son frère, qui avait été fait prisonnier de guerre par les Japonais, serait bientôt libéré, a commencé à crier et sauté dans la rue.
Une infirmière l’a vu et a ouvert les bras.
Il a couru vers elle et l’a embrassée, un long baiser qui a permis à Eisenstadt de prendre la photo.
 » Je me suis approché et je l’ai embrassée, et j’ai vu un homme qui courait vers nous… »
« J’ai pensé que c’était un mari ou un petit ami jaloux qui voulait me donner un coup de poing dans la figure. »
« J’ai levé les yeux et j’ai vu qu’il prenait une photo, j’ai continué d’embrasser l’infirmière le temps qu’il la prenne. « 
 Le 3 août 2008, pour son 81e anniversaire, Glenn McDuffie a officiellement été déclaré comme le marin de la photo d’Eisenstaedt.
 
 

En 2005, le sculpteur américain Seward Johnson a fabriqué une sculpture en bronze à taille réelle en se basant sur la photographie du V-J day de Jorgensen, qu’il a nommé Unconditional Surrender. La sculpture rappelle la photo mais ajoute un nouvel intérêt à la scène avec ses trois dimensions qui permettent de faire le tour du couple. À l’occasion du 60e anniversaire, la sculpture a été exposée au Times Square Information Center, près du lieu où la photo a été prise.

Statue du baiser de Time sq

e du baiser de Time square

Beaucoup de polémiques sur les identités des deux protagonistes (ouais, je connais des mots de ouf) de la photo.

Puis sur une éventuelle tromperie d’analyse de l’image…
On a dit aussi, qu’il s’agissait de deux amoureux qui se retrouvaient à la fin de la guerre.
On a été jusqu’à dire : le baiser n’a rien à voir avec celui qu’échangeraient deux amoureux qui se retrouvent. Il s’agirait d’une agression sexuelle…. là (à mon avis) ça va un peu loin… mais tu peux lire cet article ou celui ci .

En France on a aussi notre baiser qui fait des histoires… celui de l’hôtel de ville par Robert Doisneau…

Le baiser de l'hotel de ville

 

 

 

 

11 Commentaires

    • Framboize

      Merci Internet aussi 😉

      Réponse
  1. Fleur

    Qu’importe les histoires les photos sont superbes
    personne n’a proposé au marin et à l’infirmière de refaire la photo à notre époque (lol)
    super ta nouvelle bannière, j’ai déprimé, pas accès à tes billets depuis une dizaine de jours

    Réponse
    • Framboize

      Pour la photo de nos jours, elle se serai péter le dos mamie 👿
      Merci pour la bannière !
      Pourquoi 10 jours sans accès au blog ? 😯

      Réponse
      • Fleur

        j’sais pô, s’affichait une page « no accessibole » avec plein de grabouillas en anglais
        ja rien fait c’est revenu tout seul, mystère d’internet

        Réponse
  2. lalydo

    Peu importe, la photo est un symbole c’est aussi ça qui fait sa force! Dès que l’on décortique trop, on perd de cette magie (comme celle de Doisneau), alors admirons et profitons! 🙂

    Réponse
    • Framboize

      T’as raison !!! 😉

      Réponse
  3. MaO

    Sauf que Doisneau quand un petit malin a essayé de porter plainte pour violation de vie privé, il a été obligé d’avouer que c’était des modèles

    Ce qui ne gâche rien à la photo

    Réponse
    • Framboize

      Oui mais la polémique c’est aussi que :
      Doisnneau aurai :bah: :dingue: dit ça pour qu’on lui foute la paix …
      alors…? qui dit vrai …?

      Réponse
  4. Anonyme

    je kiffe quand tu contribues à notre culturage 😉

    Réponse
    • Framboize

      Merci !
      Mais c’est qui ?

      Réponse

Poster le commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Share This