Maëva

Maëva aura 17 ans en décembre. Voilà ! je n’ai rien d’autre à dire.

Non je déconnes… ou comme elle dirait : non iigole !

Oui à bientôt 17 ans, Maëva parle comme une mongole, enfin comme ses parents,  nous quoi, nous qui sommes parfaits je vous le rappelle !!

Elle a été très influencée par la passion de Marc. Elle l’a suivit même, elle aussi a eu un gros poil dans la main.

Mais elle a su faire face à cette dévorante passion. Elle a décidé de faire une école photo… A Paris !

AHHH!!! Paris !!!! Ville lumière, capitale qui bouge. Paris, quoi !

Elle en est vite revenue de "Attends, Paris c’est une ville géniale"…..

Tout à commencé un matin, alors qu’elle allait à son école en métro.

Elle cherche un peu sa route, un mec passe devant elle ; entre elle et le panneau indicateur des directions de métro.

Maëva regarde un peu plus explicitement le panneau, mais le gars (bon parano, comme tout bon parisien) (tiens un jeu de mot… Toubon parisien …, non ça ne vous dit rien ? Mais si !!! Jacques Toubon*, il était maire à Paris…) Bref, donc le gars lui dit d’un ton très aimable (comme tout bon parisien) (re*) " Qu’esta connasse ? Pourquoi q’tu m’mates comme ça? Pov’ conne, dégage sorcière…"

Là Maëva regarde par terre (très bonne technique) et se casse . Mais pas très fière quand même.

Ensuite , vint le jour où rentrant de l’école, toujours dans le métro, ne pouvant rentrer dans la wagon, elle demanda aux 2 jeunes filles placées devant la porte si elles pouvaient se déporter de façon à ce qu’elle (Maëva) puisse monter.

L’une des 2 filles (charmantes, bien sur…) la pousse sur le quai et lui dit : "t’auras qu’à prendre le prochain, connasse… " et elle rigole.

Sa 3ème aventure, se déroule à la gare du nord. Ayant raté son train, Maëva se dirige vers l’accueil afin de vérifier l’horaire du prochain train.

Au même moment, la sécurité empoigne un sdf afin de l’expulser de la gare. Le sdf crie au scandale et hurle aux gens devant lui : "bien sur vous ne faites rien pour m’aider !! "  Et il balance son sac de sdf… dans la figure de Maëva….

C’est avec beaucoup d’appréhension que Maëva retourne à Paris..

Mais la dernière fois, se sont les policiers qui l’ont aidé à porter son sac jusqu’à la sortie du métro…  La classe non ?

Elle pense juste que Paris c’est une ville très sale,tellement sale que la pluie est déjà sale avant d’arriver au sol, où les gens ne se parlent jamais, où l’on est que des anonymes qui passent.

Bref, un peu déçue ma pitchoune… Mais elle est ravie de son école ! Et nous on est trés fière d’elle.

7 Commentaires

  1. Nono

    En effet … pas de chance pour des premiers contacts. J’ai un peu oublié mais je me souviens à propos du métro : un type saoul était assis et oscillait dangereusement vers l’avant prêt à tomber ; coup de frein brutal : le gars part vers l’avant ; son voisin d’en face a le bon réflexe de parisien : il se déplace et laisse l’ivrogne se fracasser sur la banquette. C’est ça la solidarité! Pour moi qui arrivait d’Afrique du Nord j’ai été choqué! Mais bon, Paris, il faut en prendre que les bons côtés : (quand on a un peu de fric) spectacles, concerts, magasins, ambiance de certains quartiers (latin par exemple).

    Réponse
  2. Gabz

    Maëva est rousse aussi, à mentionné à mon sens parce que ya même pas de photo ! On voit le favoritisme au sein dla famille hein ! oupa

    Réponse
  3. Framboize

    faux !!! j’attends une photo d’elle !!! car elle se trouve pas bien sur celles que j’ai. ok!

    Réponse
  4. Gabz

    Ok.

    LE MONDE EST EN TRAIN DE DEVENIR CINGLE !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

    Réponse
  5. Framboize

    a qui le dis tu ?
    tu as été touché le premier, non ? :petitlol:

    Réponse
  6. Maeva

    je m’aime

    Réponse
  7. Audrey

    Maëva je l’aime. (l)
    Ouias des fois xD

    Réponse

Poster le commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Share This